Rechercher

My Happy Place

Dernière mise à jour : 12 avr.


Tous d'abord je tenais à vous souhaiter la bienvenue dans cette folle aventure et vous remercier pour l’intérêt que vous porterez à ce petit article. Je n’aurais jamais imaginé écrire un blog un jour, mais peut-être qu’il fallait juste trouver le bon moment, l’inspiration, et la passion pour le faire.


Je m'appelle Madison, j'ai 23 ans. Je suis née à Béziers, une petite ville située dans le sud de la France. Une ville riche de son histoire et de sa culture, la plus ancienne de France car fondée au VII siécle av. JC par les Grecs. Et devenue une place importante de l’empire romain vers -100 avant JC. J'ai ensuite grandi dans une ferme entourée de chevaux, de chèvres, de poules, et de champs de tournesols, nichée entre les vallons de la campagne toulousaine et gersoise. Lorsque j’avais 8 ans mes parents ont décidé, pour des raisons professionnelles, de déménager aux USA dans le sud de la Floride (à Plantation, plus précisément). Afin de poursuivre mes études, je suis ensuite partie à l'Université de Géorgie, mais malheureusement cela ne s'est pas passé comme j'avais imaginé. Le manque de vrais amis, de vie sociale simple et sincère, m’ont encouragée à terminer mon diplôme de marketing en ligne. Libre de pouvoir voyager, je suis partie dans le sud de l'Espagne dans un petit village à côté de Séville. Je suis restée là-bas 7 mois, entourée de chevaux, pratiquant une équitation espagnole, dans la pure tradition Andalouse.

"Nous trouvons toujours un moyen de revenir à nos racines même si c'est un long voyage."

Certaine que ce retour en Europe, sur les traces de mes grands-parents espagnols, n’était qu’une étape, une retraite presque spirituelle, j’ai finalement compris que mon pays m’attendait et que j’y avais ma place. Entre mer et montagne, sous le souffle chaud de la Tramontane ou du léger vent marin de l’été, ou sous les fortes pluies automnales quand les tempêtes hivernales fâchent la mer, et que l’Orb grossit au point d’inonder les bas quartiers de Béziers, je voulais me poser, travailler, fonder une famille et être heureuse.


Alors me voilà de retour au pays, commençant une vie et une carrière dans un endroit que j'ai toujours chéri. Je me sens très chanceuse d'être là, et aujourd'hui grâce à mes parents.


Une Nouvelle Carrière

Un jour de décembre 2020, un ami m'a parlé d'une annonce d’un domaine viticole à vendre juste à côté de chez mes parents. Je le regardai et en rigolant je lui dis de l'envoyer à mes parents sans trop attendre de réaction de leur part, car ils avaient déjà pas mal de choses en cours et étaient très occupés. Mais étonnamment, mon père a demandé si nous pouvions aller le visiter.


HOME at First Sight

Une semaine plus tard nous étions sur la route pour aller visiter la propriété. Une longue allée de pins parasol menait au domaine et en cette après-midi d’hiver, un soleil pale étirait délicatement leur ombre sur le chemin de graviers blancs. La propriété était composée de plusieurs bâtiments, traditionnellement bâtis en pierres et enduits à la chaux. Quand nous sommes descendus de la voiture nous étions devant un immense portail en fer blanc encadré de deux piliers en pierres de taille.

Sur notre droite, à peine passé le portail, une piscine entourée d’une pelouse d’un vert profond, frissonnait sous le vent froid, juste à l’abri de grands pins et dominait les terres alentours en offrant une vue magnifique sur le parc.

Nous nous sommes avancés à l’intérieur de la cour pour découvrir à l’opposé, la maison de maitre. Majestueuse, fière et forte de ses trois étages, témoin d’un passé prospère et gardienne d’un temps ou le labeur usait les hommes et les bêtes, et où la vigne ne consentait à produire son précieux nectar qu’à la sueur du front.

C'était le paradis sur terre

H-O-M-E.

(Je vous emmènerai visiter la maison dans un autre article)


La propriété est entourée d'un vignoble majestueux et en pleine santé qui permait la production et l’élevage du vin directement sur la propriété. Tout y était rangé, propre, et bien entretenu.

La propriété n'était pas juste une maison avec des vignes tout autour. C'est une entreprise prospère, qui emploie des techniciens agricoles et qui nourrit une famille.

Après la visite mes parents m'ont demandé si reprendre une belle exploitation agricole comme celle la pouvait m’intéresser.

J'ai réfléchi longuement, intimidée par les responsabilités que cela incombait, par mon manque d’expérience et de connaissance.

Mais au fond de moi il y avait comme une petite voix qui me disait "vas-y".

Je savais que c'était là que je voulais être et où je me sentais vraiment à ma place.

Et malgré l’ampleur de la tâche et la quantité de choses que je dois apprendre, je fais confiance à la vie et je suis rassurée de commencer cette belle aventure accompagnée par Mr Bories-Azeau, l’ancien maitre des lieux.


Dans ce Blog. . .

J'aimerais partager avec vous mon périple a travers cette nouvelle vie. En partageant mes secrets culinaire, ma passion pour les chevaux et le dressage, les subtilités de la culture de la vigne que je vais découvrir au fil des récoltes.. Je veux vous parlez de mon ambition d'investir les lieux dans ce lieu magnifique, synonyme d’apaisement, de douceur de vivre, et de nid douillet pour y voir grandir mes futurs enfants.


Alors allons y. . .

483 vues0 commentaire