logo-midilibre-848x300.jpg

À 23 ans, Madison Parelle devient une des plus jeunes vigneronnes de cave particulière du Biterrois. Elle vient de reprendre, avec l'aide de ses parents, le domaine de Grange basse à Vendres. Et a la chance de travailler plusieurs mois durant aux côtés de l'ancien maître des lieux, Paul Bories Azeau qui a accepté de l'accompagner dans son apprentissage du métier. 

Native de Béziers, la jeune femme a suivi ses parents aux États-Unis, à Plantation dans le Sud de la Floride, quand ils ont quitté la France pour des raisons professionnelles. Elle a donc grandi de l'autre côté de l'Atlantique et fait des études de marketing et business. « Mais le terroir me manquait. Mes parents sont originaires d'ici et mon frère et moi sommes nés ici. J'ai eu une chance incroyable car cette reprise s'est faite un peu par hasard. » 

Si l'aventure a démarré avant les vendanges, Madison Parelle sait qu'elle a encore beaucoup de choses à apprendre pour faire sa place dans ce milieu. « Mais, je réalise un rêve, et je n'ai pas 'impression de travailler puisque je m'éclate », confie-t-elle en faisant visiter le chai du domaine, un outil dédié actuellement à la vente en vrac. « Cette partie fonctionne bien. Je veux juste ajouter des petites choses. Nous allons poursuivre comme cela pendant deux ans et je souhaite en suite développer un peu de bouteilles, précise Madison Parelle. Et vu le potentiel du domaine, je souhaite développer une partie gîte ou hébergement haut de gamme, en apportant une petite touche américaine qui pourrait plaire. C'est un pas projet qui me tient à cœur, que j'ai toujours voulu faire mais je ne savais pas où. Mes parents me suivent et m'accompagnent mais je suis libre de faire et d'apporter ic une touche de modernité. Et je travaille dur pour les rendre fiers. »

 

Le domaine avec ses immenses bâtiments de caractère, compte 61 ha plantés de chardonnay, cabernet, colombard, merlot, alicante et Syrah. Une oliveraie y est aussi plantée, ce qui a permis une récolte de 2,6 tonnes d'huile d'olive cette saison. 

« Entre la France et les États-Unis, je n'ai pas de préférence, explique encore l'apprentie vigneronne. Je veux prendre le meilleur des deux pour créer mon monde à moi. J'essaie d'apporter le meilleur. Ça a toujours bien marché. »

 

Découvrant l'entreprenariat, la jeune femme regrette cependant la lourdeur des charges en France. Elle s'en était ouverte au Premier ministre, Jean Castex, lors d'une rencontre organisée par Midi Libre. « Je n'ai pas vraiment eu de réponse. J'aimerais vivre de mon métier sans être sous perfusion et embaucher plus. mais pour l'instant, c'est impossible. Aux États-Unis, l'échec est comme un diplôme. Je ne l'oublie pas. »

C.G. -  7 Janvier 2022

9F679959-353C-429A-866B-67CF832A7658.PNG

Rencontre avec Monsieur le Premier Ministre, Jean Castex

Screen Shot 2022-01-15 at 3.03.08 PM.png
8DB852FE-7EE7-4167-B993-D069ED6E57B8.PNG
Screen Shot 2022-01-15 at 3.03.17 PM.png
7CF15E85-ED75-4845-BEBA-F683957061D5.PNG
Screen Shot 2022-01-15 at 3.02.59 PM.png
Screen Shot 2022-01-18 at 5.13_edited.jpg
Screen Shot 2022-06-08 at 9.02.59 AM.png

Interview en direct sur France Blue Hérault

283866302_1601213740253536_727557405294179207_n.jpg

La Domitienne

LA VIGNE AU FÉMININ

283766876_1601213743586869_8864641407786953057_n.jpg
 

Contact

Madison.parelle@grangebasse-domaine.com

FR : +33.6.12.90.91.20 / USA +1.954.309.5963

Thanks for submitting!

  • YouTube
  • Facebook
  • Instagram